MVD : Son traitement

Il n'existe aucun traitement curatif de la MVD. Les médicaments permettent juste d'essayer d'enrayer la progression de la maladie et d'améliorer le confort de vie des animaux mais il ne la stoperont pas et ne permettront en aucun cas de réparer les valves d'où l'intérêt d'un diagnostic précoce.
En effet, mieux vaut essayer d'enrayer la progression de cette maladie avant que les dégâts ne soient trop grave!.. Inutile de tomber dans la paranoïa mais une échographie annuelle est recommandée chez le CKC à partir de 3 ans afin de voir apparaitre les premieres modifications des valves et ensuite de suivre l'évolution de la maladie.

AVERTISSEMENT : tout ceci est donné à titre indicatif : le traitement doit être décidé en collaboration avec votre vétérinaire et adapté à votre Cavalier King Charles, au cas par cas.
Les tarifs étant libres chez les vétérinaires, ceux-ci sont également donnés pour donner un ordre d'idée.

Lorsque la MVD est présente à un stade faible, seule une hygiène de vie différente est à adopter : des régimes à basse teneur en sel sont suggérés de manière à réduire la rétention d'eau. Il est prudent d'éviter des efforts violents et la chaleur.

A un stade plus avancé (apparition d'un souffle au coeur), les médicaments évitent la rétention du liquide dans les poumons plutôt que son élimination et facilitent le travail du coeur. Ce sont des inhibiteurs de l'enzyme de conversion, comme le Fortekor, l'Enacard ou le Vasotop. Ces médicaments peuvent avoir une action sur la fonction rénale qui doit être contrôlée soigneusement.

Une nouvelle génération de médicaments, le Vetmédin (dont le principe actif est la pimobendane, premier inodilatateur utilisable chez le chien) est comme le fortekor un vasodilatateur mais a en plus un effet sur le muscle cardiaque lui-même. Prescrit en cas d'insuffisance cardiaque congestive ou de CardioMyopathie Dilatée (lorsque tout le coeur est touché, donc de symptômes avancés), ce médicament fait actuellement l'objet d'études quant à ses avantages dans le traitement de la MVD du CKC.

Attention : donné de façon trop précoce, le Vetmédin peut être la cause de décès prématurés : il ne doit être mis en place qu'en cas avéré de cardiopathie dilatée.

Pour enrayer un oedème pulmonère, le vétérinaire peut prescrire des diurétiques qui va favoriser l'élimination de l'eau dans les poumons. Un régime sans sel est prescrit.

Si le rythme cardiaque est trop élevé, d'autres médicaments peuvent être nécessaire pour le diminuer (inotropes négatifs) comme la digoxine.

En tout état de cause, même si la MVD ne peut être soignée, prise à temps, il est possible de nettement prolonger la vie de son chien dans de bonnes conditions en veillant à son alimentation, à son rythme de vie et au besoin, en lui donnant les médicaments adéquats.

Info 2007 : des protéines pour une meilleure qualité de vie

Nibble est à son tour atteint par la MVD. Il s'est mis à maigrir de façon dramatique (en un peu moins de 2 mois, il avait perdu plus de 600g. Sur un chien de 7kg au départ, c'est beaucoup). Sur conseil de la vétérinaire, je l'ai passé à une alimentation ménagère à base de viande crue (ça s'appelle le BARF) et ô miracle ! Il a repris du poil de la bête !

Pour compenser son problème cardiaque, l'organisme puise dans les réserves de protéines : n'hésitez donc pas à complémenter le régime de votre chien cardiaque.

Voyons maintenant l'exemple de Rianka

Lire la suite